top of page

Cobot - industrie 3.0



Les défis et opportunités des cobots dans l'industrie


Le développement rapide de la robotique collaborative, ou cobotique, offre de nouvelles perspectives pour les entreprises industrielles qui cherchent à optimiser leurs chaînes de production. Les cobots sont conçus pour travailler aux côtés des opérateurs humains, leur permettant ainsi de se concentrer sur des tâches plus valorisantes. Cependant, cet investissement technologique présente également certains défis. Dans cet article, nous vous présenterons les principales caractéristiques des cobots ainsi que les enjeux qu'ils soulèvent.


Qu'est-ce qu'un cobot ?


Un cobot, ou robot collaboratif, est un robot industriel destiné à effectuer des applications sans cage, en interaction étroite avec l'équipe de production. Bien que le principe de la robotique collaborative soit d'opérer en duo humain/robot, cela ne signifie pas forcément que le cobot travaille en interaction constante avec l'opérateur. Celui-ci peut programmer son cobot et le laisser travailler à ses côtés. En mode collaboratif, le cobot interagit plus étroitement avec les humains. Par exemple, il peut prendre une pièce dans un bac et la donner à l'opérateur dans la bonne orientation pour faciliter l'assemblage.


La sécurité avant tout


Le principe d'un cobot est d'offrir un haut niveau de sécurité afin d'opérer dans la même zone de travail que les humains. Pour cela, il est équipé de capteurs qui lui permettent de détecter la présence humaine à quelques centimètres et de s'arrêter automatiquement s'il y a un risque de contact. Les cobots sont principalement utilisés pour des tâches répétitives telles que l'assemblage de pièces, le ponçage, le polissage de verre, etc.


Les atouts des cobots


L'une des principales forces des cobots réside dans leur grande flexibilité :

  • Facilité de programmation : les opérateurs peuvent programmer un cobot via une console à écran tactile ou lui apprendre des mouvements en le guidant manuellement, selon le principe du "hand guiding".

  •  Polyvalence : un cobot peut facilement être déplacé vers différents emplacements au sein de l'outil de production.

  •  Augmentation de la productivité : selon une étude du MIT réalisée en 2016 avec le constructeur allemand BMW, un duo humain/robot serait 85 % plus productif qu'un humain ou un robot seul.

Les défis à relever


1 - La formation des opérateurs

Il est essentiel de former les opérateurs aux nouvelles compétences requises pour travailler avec les cobots, même si ces derniers sont conçus pour offrir une familiarisation rapide. L'investissement financier lié à cette formation ne doit pas être négligé.


2 - Les coûts associés aux cobots

Le coût d'un cobot est plus faible que celui d'une unité robotique traditionnelle, mais il ne faut pas ignorer les frais de maintenance, d'intégration et d'accessoires éventuels. Une étude approfondie des besoins et des bénéfices attendus permettra d'évaluer la rentabilité de l'investissement.


3 - La sélection des tâches appropriées

La cobotique ne couvre pas encore toutes les applications de la robotique industrielle. Il est donc nécessaire d'identifier à l'avance les tâches qui peuvent être transférées des humains aux cobots. Cela implique une réorganisation du travail et une adaptation des postes concernés.


4 - Le risque zéro n'existe pas

Même si la sécurité est au cœur de la conception des cobots, il demeure nécessaire de prendre en compte les limites du robot, les dangers des contacts potentiels et les perturbations que le cobot peut créer dans l'environnement de travail.

Les cobots représentent un investissement prometteur pour améliorer la compétitivité des entreprises industrielles. Toutefois, ils soulèvent également des défis en termes de formation, de coûts et d'adaptation des processus de travail. L'étude préalable des besoins et des attentes ainsi qu'un accompagnement adapté sont essentiels pour garantir le succès de l'intégration des cobots dans l'industrie.

20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page